titre
John Batho, Nageuses, Trouville, 1990
© John Batho
  • Increase
  • Decrease
  • Printer-friendly

John Batho

Histoire de couleurs, 1962-2015

Musée de Normandie, Caen, du 16 avril au 26 septembre 2016

 

Cette exposition présente l’oeuvre d’un des plus grands photographes coloristes français, John Batho, né en Normandie en 1939. Ses œuvres représentant les parasols de Deauville ou les nageuses de Trouville figurent, bien souvent, comme des icônes de la photographie couleurs telles qu’elles se développent et envahissent le marché de l’art à la fin des années 1970. Outre ses merveilleuses photographies représentant dans un ballet de couleurs, parasols et nageuses, l’exposition propose une série d’œuvres inédites, réalisée entre 1962 et 1978 (Honfleur, Normandie intime). Ces images, encore marquées par la photographie humaniste, mettent en scène la Normandie dans une très grande sensibilité formelle et interrogent le regard porté par John Batho sur sa terre natale.

Si le sujet de son oeuvre est d’abord la couleur dans sa relation avec la lumière, la représentation des paysages normands – Giverny, les hauts-lieux de la Côte Fleurie et son arrière-pays – nous offre des images dont la sensibilité n’est pas sans rappeler la peinture impressionniste. Attaché à capter les variations lumineuses et les infinies transformations de la couleur selon les heures, les mois, John Batho convoque régulièrement la peinture dans sa photographie (Nuages-peinture, Giverny). A travers ses photographies du jardin de Giverny, il va jusqu’à se confronter à la figure tutélaire de l’impressionniste Claude Monet et pose la question de la picturalité de l’image photographique.

Commissariat :

Céline Ernaelsteen et Alice Gandin

titre
John Batho, Plage de couleurs, Deauville
© John Batho