L'autoportrait comme défiguration

Conférence-projection par Anne-Élisabeth Halpern

Conférence et atelier
  • Increase
  • Decrease
  • Printer-friendly
On connaît, dans l’histoire de la peinture, les autoportraits des peintres visant à la ressemblance, plus ou moins mythifiée. On connaît moins ceux des artistes en général, non pas en eux-mêmes, mais en autres : Apollinaire en bohémien, Bartok en paysan ridicule, etc. Sans doute le phénomène s’aggrave-t-il du fait des circonstances au 20e siècle : la Première Guerre mondiale contraint Dix ou Kirchner à se représenter défigurés ; la Deuxième Guerre conduit Bacon à reprendre Velázquez pour en détourner les portraits Pape… Nos contemporains reformulent la question du portrait en malmenant leur corps lui-même. Le portrait ne tend ainsi plus à la ressemblance, mais à l’altérité en chacun de nous, à ce que le temps creuse en nous d’absence.
Anne-Élisabeth Halpern est maître de conférences en littérature française à l'université de Reims. Elle est aussi directrice littéraire des éditions L’improviste. Son dernier livre : Michaux et le Cinéma (J.M. Place, coll. Le cinéma des poètes)

Autour de l'événement

titre
Anne-Élisabeth Halpern
© DR

Aux alentours

Informations pratiques

Renseignements

Philippe Müller
06 15 58 69 79
10, boulevard des Belges
14510
Houlgate
06 15 58 69 79
Horaires :
  • 21H
Tarifs :
gratuit
Accès :
Lieu accessible