• Increase
  • Decrease
  • Printer-friendly

Sorolla, un peintre espagnol à Paris

Musée des impressionnismes, Giverny, du 14 juillet au 6 novembre 2016

En juin 1906, le peintre espagnol Joaquín Sorolla expose pour la première fois dans la galerie parisienne de Georges Petit, l’un des principaux promoteurs des
impressionnistes. L’événement rencontre un vif succès et achève d’établir la réputation internationale de l’artiste. L’exposition du Musée des Impressionnismes Giverny analysera cette part de la carrière de Sorolla qui permettra de comprendre comment s’est forgé le style si surprenant et novateur de l’artiste dans le Paris de la fin du XIXe siècle, où il se rend régulièrement et se familiarise avec l’avant-garde artistique de la capitale. À Paris, Sorolla multiplie en effet les contacts auprès d’artistes, de grands collectionneurs ou de marchands d’art de renom et connaît un véritable succès auprès de la critique et du public.

titre
Autoportrait, 1904, Huile sur toile, 66 x 100,5 cm - Madrid, Museo Sorolla, 687
© Madrid, Museo Sorolla

La rapidité d’exécution et la singularité de sa palette ont contribué au succès d’un style marqué par l’impressionnisme et dont la vigueur des compositions
n’est pas sans évoquer les oeuvres des maîtres du passé, en particulier Velázquez et Frans Hals. L’attention portée à la lumière méditerranéenne, dont la puissance s’affirme dans le jeu des reflets à la surface de la mer ou sur la peau des baigneurs, caractérise une oeuvre vouée à l’expression de la couleur. Et dans ses tableaux qui évoquent la grande époque des villégiatures en bord de mer, l’artiste révèle une faculté sans égale à traduire l’éclat ensoleillé d’une robe claire ou d’une voilure.

À Giverny, l’exposition comptera près de cinquante peintures provenant du Museo Sorolla de Madrid et de nombreuses prestigieuses collections publiques et privées, américaines ou européennes. Comme l’artiste avait l’habitude de le faire lui-même pour ses expositions personnelles, une cinquantaine d’esquisses complètera cette présentation. Sorolla suit des méthodes traditionnelles d’élaboration du tableau : ces études sont pour la plupart exécutées comme travaux préparatoires à des compositions plus ambitieuses. Selon la critique française, les oeuvres de Sorolla « contiennent toute la magie de la Méditerranée dans quelques centimètres carrés ».

Commissariat

Blanca Pons-Sorolla, petite-fille de l’artiste, experte de l’oeuvre de Sorolla.
María López Fernández, historienne de l´art.

  • Exposition organisée en collaboration avec la Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung de Munich et le Museo Sorolla de Madrid.

 

  • L’exposition sera présentée successivement :
    À la Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung, Munich / 4 mars au 3 juillet 2016 / Joaquín Sorolla, Spanischer Maler des Lichts
    Musée des Impressionnismes Giverny / 14 juillet au 6 novembre 2016 / Sorolla, un peintre espagnol à Paris
    Museo Sorolla, Madrid / 24 novembre 2016 au 19 mars 2017 / Sorolla en París
titre
Mère, 1895‐1900 - Huile sur toile, 125 x 169 cm, Madrid, Museo Sorolla, 324
© Madrid, Museo Sorolla
titre
Instantané. Biarritz, 1906 ‐ Huile sur toile, 62 x 93,5 cm, Madrid, Museo Sorolla, 776
© Madrid, Museo Sorolla