titre
Razzle-Dazzle #4, 2019, Jean-Baptiste Sauvage
© Jean-Baptiste Sauvage
  • Increase
  • Decrease
  • Printer-friendly

Armada 2019, Razzle Dazzle #4 par Jean-Baptiste Sauvage

Le projet Razzle Dazzle #4

Initiée par le collectif Dans le Sens de Barge et coproduite avec Normandie Impressionniste, Razzle Dazzle #4 est une oeuvre itinérante qui voyage cette année, dès juin, entre la région Normandie et l’Île-de-France.

Peinte à même la coque d’un bateau Undinelux 1960, l’oeuvre de Jean-Baptiste Sauvage fait écho à ce thème cher aux impressionnistes qu’est le loisir de la navigation. Elle s’inspire des motifs de camouflage dénommés Razzle Dazzle qui furent inventés par des artistes français et anglais sur les bateaux de la flotte alliée pendant la Première Guerre Mondiale, afin de protéger les navires des tirs des sous-marins, en empêchant l’adversaire d’estimer avec précision leur position, leur volume, leur vitesse et leur cap.

Cette invitation à Jean-Baptiste Sauvage est née dans le contexte d’un partenariat avec le collectif « Dans le Sens de Barge » qui se donne pour mission d’accompagner le développement de la vie culturelle du bassin de la Seine ; il regroupe artistes, acteurs culturels et passionnés d’art et de mobilité sur l’eau.

Le point de départ de l’oeuvre Razzle Dazzle #4 est une planche réalisée à la gouache de l’artiste anglais Jan Gordon, membre de la Royal Academy of Arts, datant de 1919 et représentant une étude d’un bateau peint à la manière du Razzle Dazzle, dont seule la face bâbord est visible.

L’oeuvre de Jean-Baptiste Sauvage tentera d’être fidèle au travail de Jan Gordon : « ce qui m’intéresse, c’est de travailler sur un motif qui est conçu par rapport à une forme en mouvement et qui de fait, en modifie la perception. Le Razzle Dazzle incarne un moment particulier de l’histoire de l’art qui me fascine, à lacharnière de l’impressionnisme et du cubisme, avec en évidence et en contrainte la notion de mouvement qui est ici au coeur de ce système de peinture d’abord pensé comme fonctionnel. » déclare l'artiste.

titre
Le motif Razzle Dazzle

Ces motifs de camouflage – noirs, blancs ou colorés – déconstruisent la forme des navires en empêchant ainsi l’adversaire d’estimer avec précision leur position, leur volume, la vitesse et leur cap par effets et illusions d’optique.

Créés par des artistes français et anglais dont nombre eux pratiquaient dans les années 1910 une peinture tant impressionniste que cubiste et avaient coutume de représenter des bateaux – sujet de prédilection des Impressionnistes comme Pierre Gatier ou encore Jan Gordon -, les motifs Razzle Dazzle frappent par leur extraordinaire modernité.

 

Dans le prolongement de Razzle Dazzle #4

Exposition « Ex-Voto » à l’Eglise de la Madeleine, Rouen, du 7 au 16 juin 2019.

En référence aux ateliers « camouflage » qui s’étaient développés dans les écoles d’art des pays alliés pendant la Grande Guerre, Jean-Baptiste Sauvage a engagé autour du projet Razzle Dazzle #4 un travail de recherche plastique et de réflexion collectives associant le réseau Peinture des écoles d’art françaises. Ainsi, une quarantaine d’étudiants issus d’écoles d’art de ce réseau ont conçu, en dialogue avec l’artiste, une quarantaine de maquettes de bateaux peintes. Celles-ci seront montrées dans l’Eglise de la Madeleine, à Rouen, à la manière des ex-voto de Notre Dame de la Garde à Marseille, maquettes de bateaux que les marins échappés de naufrages venaient confier à la « Bonne Mère ».

Seront également présentées dans l’Eglise de la Madeleine les maquettes de bateau peintes par des enfants des centres de loisirs Salomon de Rouen et du Bois du Roule de Darnétal dans le cadre d’un projet pédagogique questionnant le rôle de l’art dans la société, la perception des contrastes et des volumes.

Les écoles d’art associées au projet :
- ESBA à Nîmes
- ESAA à Avignon
- ENSAPC à Cergy préfecture
- ESADHaR à Rouen
- ESCAM à Clermont-Ferrand
- EESAB à Brest
- ESADMM à Marseille

Informations pratiques

Razzle Dazzle #4

Du 6 au 16 juin 2019, l’oeuvre sera présentée sur le quai Jean de Béthencourt, au niveau du 107 à Rouen.

Exposition Ex-voto

Du 7 au 16 juin 2019 de 9 h à 19 h Eglise de la Madeleine, 3 place de la Madeleine à Rouen.