By continuing to navigate you declare to accept and consent to the use of cookies. To learn more Close
Website under construction

Symposium / Conference

Gustave Caillebotte (1848-1894), peintre de la vie moderne

Rencontres d'été théâtre & lecture en Normandie

07.23

Print
Ancien élève de Bonnat, Caillebotte se lia avec le groupe des impressionnistes qu’il rejoignit dès leur deuxième exposition de 1876. Il y présenta sa grande toile des Raboteurs de parquet, tableau refusé au Salon de 1875 pour son sujet d’un caractère audacieux et offrant une vision moderne. Le peintre aimait à traiter le paysage, les vues urbaines, les scènes d’intérieur et les portraits, ou encore les natures mortes ; il se lia d’amitié particulièrement avec Renoir et il partagea avec Monet sa passion pour les fleurs, les jardins, les bateaux, notamment à Argenteuil ou sur la côte normande. Caillebotte participa activement à l’organisation de plusieurs des expositions impressionnistes. Disposant de moyens financiers, il se montra souvent de son vivant un généreux mécène pour ses confrères. Et c’est le legs de son importante collection, le célèbre legs Caillebotte accepté seulement partiellement, qui fit entrer les œuvres des impressionnistes au musée du Luxembourg (aujourd’hui au musée d’Orsay).

Sylvie Patin est conservateur général honoraire du patrimoine au musée d'Orsay, correspondant de l’Institut de France (Académie des beaux-arts) et commissaire de diverses expositions internationales. Parmi ses derniers livres : Le musée intime de Monet à Giverny (éd. Gourcuff Gradegnio), Berthe Morisot dans l’intimité de l’artiste et Claude Monet, sa passion pour les fleurs (éd. Des Falaises).
  • Sylvie Patin

  • Rencontre d'été