Dans les salons de Pauline Viardot et Madeleine Lemaire

Portraits musicaux de deux femmes artistes du XIXème siècle

Parcours impressionniste
  • Increase
  • Decrease
  • Printer-friendly
Ces concerts sont construits à l'image des collections d’œuvres d’art d’un peintre de la fin du XIXe siècle: sur les murs quelques gravures anciennes entourent un ou deux tableaux de signés par des grands maîtres contemporains. Des estampes japonaises, encore fraîches de leur exotisme nouveau, quelques vues peintes à l'aquarelle des grands monuments romains. Sur les meubles, raides et sombres, quelques statuettes en ivoire venues d’une Afrique encore sauvage. Les lourds fauteuils, poussiéreux et fatigués sont recouverts des tapisseries venues d’orient, embaumées par le tabac et l’odeur des huiles et de la térébenthine. Au centre de l’atelier, sur un chevalet théâtralement placé, le Maître travaille à ses portraits. Loin d’une succession de Bis, ces concerts présenteront au public des oeuvres mineures de grands compositeurs, des pièces pittoresques et des petits bijoux musicaux surannés.
Anibal Sierra, flûte traversière Benoît Werry, harpe Philippe Gaudin-Degaetz, baryton-basse
En partenariat avec : Conservatoire à rayonnement intercommunal des Portes de l'Eure.

Préparer votre visite

Autour de l'événement

titre
John Sargent Singer dans son atelier
© Libre de droit

Informations pratiques

Renseignements

Anibal Sierra
06 61 12 99 96