En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer
Site en construction

Un festival responsable

Convoquer le regard impressionniste sur les grands bouleversements de deux époques jumelles, le XIXe siècle et aujourd’hui, oblige le festival à être pilote dans une approche responsable de la culture.
Pour cette nouvelle édition, le festival Normandie Impressionniste réaffirme ses engagements en matière de responsabilité sociale et environnementale.

           ▶︎ Un festival unique sur toute une région;
           ▶︎ Un festival rural et urbain;
           ▶︎ Un festival pluridisciplinaire;
           ▶︎ Un festival sur le temps long 6 mois;
           ▶︎ Un festival fondé sur la somme des initiatives de tous les acteurs du territoire, culturels, politiques, touristiques.

 
Accompagné par Valérie Lallier Bonnard, co-autrice du rapport « Décarbonons la culture ! » pour le Shift Project, le festival a mis en place une politique très volontariste dès l’appel à projets et a identifié deux axes principaux d’actions : la mobilité douce et l’inclusivité des publics.

 
 « Dans la constellation de la production des arts, l’étoile du festival Normandie Impressionniste trace sa route tous les quatre ans, sur un rythme, un mode de programmation et de production qui lui est propre, bien différent de ce à quoi nous sommes habitués. A s’y pencher de plus près, il y a là une autre voie, qui mérite que l’on prête attention tant elle est propice à une production de qualité et dans le respect des limites planétaires. » Valérie Lallier-Bonnard

                                                           

▶︎ Proposer une programmation engagée et inclusive

150 projets pluridisciplinaires.
37% d’événements gratuits dont 3 projets phares du festival l’exposition de David Hockney à Rouen et de Sean Scully à Caen et la projection vidéo monumentale de Bob Wilson sur la Cathédrale de Rouen. 
51% de nos événements accessibles au public empêché.
14 projets en itinérances pour un total de 29 lieux.
47% de femmes artistes.
10 % de projets d’éducation artistique et culturelle.

 
▶︎ Initier une démarche responsable

     - 89%* de prêts d’œuvres viennent de France. 
     - Des durées d’exposition sur le temps long.
     - 10 parcours 100% mobilité douce pour découvrir le festival.
     - 2 jours dès 20€ à 2 pour découvrir la Normandie, c’est l’offre Pass Normandie Découverte de la SCNF.
     - La participation de certains de nos porteurs de projets au tarif Bas Carbone mis en place par le Comité Régional du Tourisme (CRT).
     - Des ateliers de sensibilisation à la transition écologique dans le secteur culturel.

*(chiffre issu des données de la Réunion des musées de la métropole Rouen, Musée des Impressionnistes Giverny, MuMa Le Havre, Les Franciscaines) 


« Pour moi, être artiste c’est refaire le monde, pas forcément en plus beau, mais pour qu’il soit meilleur. » Olga Kisseleva                                                                      
                                                                            
      « Dans mes pièces, j’emploie beaucoup une végétation qui témoigne de la fragilité, mais aussi de la force de la nature. » Bianca Bondi, Slash, mars 2021