En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer
Site en construction

Édition 2020

Devenu au fil de ses éditions (2010, 2013, 2016) l’un des rendez-vous artistiques majeurs en France, Normandie Impressionniste est aujourd’hui une manifestation pluridisciplinaire mettant à l’honneur la création artistique sous toutes ses formes, à travers de multiples événements : expositions impressionnistes, art contemporain, photographie, spectacle vivant, conférences…

Pour sa quatrième édition en 2020, présidée par Érik Orsenna, Normandie Impressionniste célèbre ses dix ans et se réinvente selon une nouvelle formule imaginée par son commissaire général, Philippe Piguet. Ainsi l’édition 2020 propose, non pas un thème unique pour l’ensemble des événements, mais un fil directeur pluriel, riche et ouvert aux interprétations : La couleur au jour le jour. C’est en effet à travers le prisme de cette révolution picturale de la couleur que les impressionnistes se sont emparés de leur quotidien et de sujets liés à l’évolution de la société à leur époque : la révolution industrielle et ses conséquences sociales, économiques et urbaines, avec dans son sillage l’épanouissement d’une nouvelle classe sociale et de nouvelles pratiques (loisirs, collections etc).

C’est à partir de ce fil directeur que les projets proposés par différentes structures du territoire normand – musées, centres d’art, centres chorégraphiques, associations etc – ont été retenus par le conseil scientifique et artistique de Normandie Impressionniste.

À l’image d’un mouvement artistique qui a bouleversé notre façon de voir et de penser le monde, la quatrième édition de Normandie Impressionniste a l’ambition d’être un événement qui révèle la contemporanéité de ce mouvement et qui s’inscrit à son tour pleinement dans son temps.

Dès 2018, Normandie Impressionniste a souhaité faire signe du renouvellement de la proposition, mobiliser les acteurs, et se donner les moyens d’en renforcer l’attractivité. Tout en préparant sa prochaine édition, Normandie Impressionniste s’attache à créer, structurer et valoriser les ressources artistiques du territoire les années intermédiaires.

Voyage en Normandie Impressionniste

Avec une série de vidéos réalisées en partenariat avec Beaux-Arts Magazine, Normandie Impressionniste a proposé durant l’été 2018 un voyage virtuel en Normandie pour découvrir ou redécouvrir le territoire à travers les œuvres impressionnistes des collections permanentes des musées normands.

Week-end « avant-première » les 13 et 14 octobre 2018

À l’occasion de ce week-end, des événements à l’image de la diversité de la programmation de Normandie Impressionniste ont été proposés dans quatre grands musées normands : le Musée des Beaux-Arts de Rouen, le Musée des Beaux-arts de Caen, le Musée des impressionnismes Giverny et le Musée d’Art Moderne André Malraux au Havre. Rencontre avec la réalisatrice Agnès Varda, atelier avec la dessinatrice de bandes dessinées Marie Jaffredo, débat avec les commissaires d’expositions Jean-Hubert Martin et Philippe Piguet, chronique dessinée de Christelle Téa, projections de films, visites de musées ... sont venus ponctuer ces deux jours et donner un avant-goût de la 4ème édition qui se déroulera du 3 avril au 6 septembre 2020.

Armada 2019, Razzle Dazzle #4 par Jean-Baptiste Sauvage

Initiée par le collectif Dans le Sens de Barge et coproduite avec Normandie Impressionniste, Razzle Dazzle #4 est une œuvre itinérante qui a voyagé en 2019, entre la région Normandie et l’Île-de-France et qui a fait escale à Rouen à l’occasion de l’Armada 2019. Peinte à même la coque d’un bateau Undinelux 1960, l’oeuvre de Jean-Baptiste Sauvage fait écho à ce thème cher aux impressionnistes qu’est le loisir de la navigation. Elle s’inspire des motifs de camouflage dénommés Razzle Dazzle qui furent inventés par des artistes français et anglais sur les bateaux de la flotte alliée pendant la Première Guerre Mondiale, afin de protéger les navires des tirs des sous-marins, en empêchant l’adversaire d’estimer avec précision leur position, leur volume, leur vitesse et leur cap.
  • Paul Signac, Le Phare de Gatteville, v. 1934, huile sur carton, Cherbourg-en-Cotentin